top of page

Le nerf vague : puissant levier de santé !


Aussi appelé nerf pneumogastrique ou nerf X, le nerf vague est le plus long du corps humain ! Il prend son origine dans le tronc cérébral et ses fibres desservent le cou, le coeur, les poumons, les bronches, l'œsophage, le foie, la vésicule biliaire, l'estomac, l'intestin grêle, les reins, le pancréas et une partie du gros intestin. Ainsi, il est au courant de tout ce qui se passe dans notre organisme et transmet des ordres adaptés aux différents organes. Le chouchouter c'est donc activer un puissant levier de santé !



Le nerf vague
Crédit photo : Max van den Oetelaar

Zoom sur le système nerveux autonome


Le système nerveux autonome contrôle de nombreuses fonctions corporelles que nous ne dirigeons pas consciemment : il ne dépend pas de notre volonté. Ainsi, notre coeur bat, nous respirons, nous digérons… sans nous en rendre compte !


Le système nerveux autonome comprend deux systèmes antagonistes : le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.


Le système nerveux sympathique


Il nous permet de faire face, d’être dans l’action, d’être vigilant et met tout en œuvre dans le corps pour cela. Ainsi, nous pouvons nous battre contre les facteurs de stress du quotidien (to-do-list interminable ou infection qui commence à se développer par exemple) ou fuir si un grand danger apparaît.


Pour cela, le système nerveux sympathique :

  • Augmente les fréquences cardiaque et respiratoire.

  • Diminue l’amplitude de la respiration.

  • Dévie le flux sanguin vers les muscles des bras et des jambes et loin du foie et du tube digestif (car les fonctions digestives ne sont pas essentielles dans ces situations de fuite/combat).

  • Dilate les pupilles.

  • Augmente la glycémie.

  • Augmente les hormones surrénaliennes telles que le cortisol et l’adrénaline.

  • Stimule les neurotransmetteurs excitateurs : dopamine, noradrénaline.

  • Etc.


Le système nerveux parasympathique


A contrario, cette branche du système nerveux autonome permet au corps de se relaxer, de récupérer, de mieux dormir et de digérer de façon optimale. La plupart des contrôles exercés par le système nerveux parasympathique passent par le nerf vague.


Le système nerveux parasympathique a pour rôles de :

  • Ralentir les fréquences cardiaque et respiratoire.

  • Favoriser une respiration plus ample et plus profonde.

  • Diriger le flux sanguin loin des membres, donc vers les organes internes et ainsi favoriser une digestion optimale.

  • Réguler la sécrétion de cortisol.

  • Favoriser la production des neurotransmetteurs calmants tels que la sérotonine et le gaba.

  • Etc.


Quand le nerf vague dysfonctionne


Si les deux systèmes sont à l’équilibre, nous pouvons gérer au mieux le stress de la vie quotidienne. Malheureusement, nos habitudes de vie nous contraignent souvent à des stress répétés, qu'ils soient intenses ou minimes, conscients ou inconscients. Faire face à des problèmes financiers ou de santé, à des conditions de travail déplorables, à des embouteillages quotidiens, à la question récurrente "on mange quoi ce soir ?"... peut devenir pesant. L'activité des nerfs sympathiques augmente alors en continu, tandis que celle du nerf vague diminue.

Avec la diminution de l'activité parasympathique, certains inconforts physiologiques peuvent apparaître : troubles du sommeil, troubles digestifs, troubles du rythme cardiaque, déséquilibre du microbiote, hausse de l'inflammation et des douleurs associées, etc.

Voici quelques signes en faveur d’un déséquilibre :

  • Malaises vagaux.

  • Inflammation.

  • Transpiration excessive.

  • Hypersalivation.

  • Hypersécrétion acide dans l’estomac.

  • Diarrhée ou constipation.

  • Perte de la voix.

  • Hyperanxiété.

  • Difficultés de digestion.

  • Palpitations, hypertension, accélération du rythme cardiaque.

  • Etc.


Gardons tout de même à l'esprit que le bon stress est nécessaire : celui qui nous aide à évoluer et à donner le meilleur de nous-mêmes !

Comment activer le nerf vague ?


Voici quelques pistes faciles à mettre en place (et gratuites !) pour optimiser votre santé.

  • Apprendre à respirer correctement, c’est-à-dire avoir une respiration abdominale, lente et profonde. La respiration thoracique, rapide et superficielle, est un signe de stress.

  • Faire de la cohérence cardiaque avec des expirations longues.

  • Manger lentement et mastiquer longuement, de VRAIS aliments.

  • Favoriser la pleine conscience : revenir à ses sensations corporelles et physiques.

  • Finir sa douche par un jet d’eau froide.

  • S’accorder des temps de pause.

  • Dormir suffisamment.

  • Chanter, rire, faire des gargarismes… pour activer les cordes vocales (car le nerf vague passe par là !).

  • Écouter de la musique.

  • S’exposer au soleil.

  • Faire du yoga, du Pilates ou autres exercices légers.

  • Maintenir un lien social, rencontrer des gens.

  • S’aider de quelques plantes : la gentiane, l’huile essentielle de marjolaine à coquilles.

  • Se préoccuper des éventuelles causes d’inflammation.

  • Etc.


Pour aller plus loin, je vous invite à vous procurer le livre du Dr Navaz HABIB aux éditions Thierry Souccar : "Activez votre nerf vague".



J'espère que cet article vous a plu et vous a éclairé sur le sujet. Si vous souhaitez aller plus loin et prendre en main votre santé en améliorant votre hygiène de vie, je peux vous accompagner !

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page